Noël de la loose

Exit 2020

Ça y est ! Noel est passé et nous avons tous survécu ! Enfin, j’espère ! 😉

Avec Julie, ces fêtes, familiales par excellence, nous ont amené sur le questionnement du modèle familial à notre époque. Il nous arrive aussi d’avoir des vraies discussions !

Prenons l’exemple de mamie Geneviève (nous ne la connaissons pas mais elle existe sûrement quelque part) :

Ses 3 enfants partent tous un peu en vrille et le confinement n’a rien arrangé.

C’est sûr que rester les uns sur les autres h 24 a permis de savoir si nous pouvions passez à l’étape « faire des enfants » ou « passer notre retraite ensemble ».

Marc son ainé, est un cadre de 46 ans dans une entreprise de circuit électrique, marié 3 enfants, il a même une petite maison en Bretagne pour les vacances ! L’archétype de la réussite à la française 😉 Sa femme est trèèèès jolie, aux formes parfaites… Grrrr ! et toujours en quête de compliments. On a toutes autour de nous un spécimen qui lui ressemble. Chez les hommes vous l’appelez le blond. Il a tout ! Pourtant, Raphaëlle, fraiche quarantenaire, se cherche. Les enfants grandissent, le travail ne présente plus assez de challenge, leur vie sexuelle est de plus en plus décevante ; elle a besoin de renouveau, de nouveaux hobbies mais s’est aussi reconvertie professionnellement, la totale quoi ! Une chose en entrainant une autre, elle finit par aussi vouloir plus de peps dans son couple et comme un mari ne fait pas toujours ce que veut sa femme …

MESSIEURS nous aimerions tellement que vous soyez plus dociles !

Elle finit par le remplacer … Plutôt en pontillé au début… puis plus franchement, si bien qu’un jour Marc préfère mettre les pieds dans le plat et met des mots sur ce qui leur arrive…

La suite, beaucoup d’entre nous la connaissent : divorce, garde alternée (ou pas), déni, colère, reconstruction ? Puis… épanouissement ouiiiii (c’est possible) 😊

Ensuite, nous avons Mélodie, la 2ème de mamie Geneviève, assistante sociale, installée dans une vie plutôt bourgeoise très loin de ses rêves : carrière de comédienne, vie de bohème… Pour l’instant, elle se contente d’aller au théâtre avec son mari. Après la naissance d’Arthur, le couple décide qu’elle ne travaillera plus. Aux 3 ans du petit, elle peut enfin s’investir auprès d’ une troupe de théâtre. Seulement voilà, cela se fait au détriment de sa famille. Son mari et son fils ne retrouvent plus la femme disponible qu’elle a été. Là aussi vous connaissez la suite : divorce … ah ! non pas de garde alternée car madame choisit de ne pas avoir la garde.

Et oui ! Cela arrive ! Elle aime son fils mais sait qu’il sera plus heureux dans une vie stable et elle refuse une vie faite de compromis qui ne lui ressemble pas !

Et pour finir laissez-moi vous présenter Max, le petit dernier de mamie, 35 ans, 2 enfants, marié à Lili depuis 7 ans. Il bosse dans l’évènementiel, et n’est jamais à la maison. Le Covid, comme dit mamie Geneviève 😉, lui a été fatal. Il vient de se retrouver au chômage. Avant, il ne s’occupait pas de ses enfants, car il n’était jamais à la maison. Maintenant, il ne s’en occupe pas vraiment non plus, car il est abattu, désœuvré. Sa femme n’a pas supporté la situation. Séparés depuis peu ils habitent encore ensemble. Situation qui pour l’avoir connue est intolérable et encore plus pour celui qui n’a rien décidé. Envie de meurtre assurée au moins 4 fois par jour !!!

Vous l’avez compris mamie Geneviève pourrait avoir 10 enfants que chaque situation serait différente. Des situations de rêve me direz-vous que vous connaissez ou dans lesquelles vous vous débattez en ce moment.

Réjouissez-vous ! 2021 arrive 😊 😊 😊

Projetons-nous quelques années plus tard disons 6-7 ans :

Marc a fini par refaire sa vie avec un homme, un véritable coup de foudre. Il rayonne. Sa femme, enfin, son ex-femme se cherche encore et cumule les relations sans avenir. Il faut bien une justice 😉

Mélodie, célibataire, épanouie dans sa vie, a su préserver une grande complicité avec son fils Arthur ainsi qu’avec son ex-mari. Elle a montré à son fils qu’il fallait s’accrocher à ses rêves et aller au bout de ses convictions. Le père d’Arthur lui est en couple mais ils ne vivent pas ensemble. Même si les fêtes et les vacances se passent en commun, il garde son petit confort.

On va vous épargner la vie de Max parce que certaines personnes ne grandissent jamais.

Chaque histoire de vie est différente ; nous avons extrapolé en nous inspirant de notre entourage de nos collègues, … Il n’y a plus un modèle mais des millions de possibilités. L’essentiel est de rester droit dans ses bottes. Pourquoi vouloir correspondre à ce que d’autres ont imposé comme voie à suivre ? Pourquoi essayer de coller aux idéaux parentaux ? Educationnels ?

Faisons tous ensemble un pas pour que l’année 2021 soit une année sans préjugés. Si par hasard une maman d’école vous raconte qu’elle a quitté son mari pour une femme et que lui-même lui a annoncé l’avoir trompé avec sa meilleure amie : ne les jugez pas ! Souhaitons-leur surtout d’être heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *