les différents types d’hommes à éviter

Le pervers narcissique

C’est un mot à la mode. Attention aux personnes qui méprennent cette dénomination.

Les caractéristiques sont très normées : il s’agit d’une psycho pathologie complexe qui correspond à un mécanisme de manipulation mentale destructeur pour les victimes.

Ils sont souvent difficiles à identifier. Inconscients de leur problème, ils sont persuadés d’agir pour le bien des autres.

Les techniques employées sont : chantage affectif ; petits mensonges ou culpabilisation d’autrui.

L’idée maîtresse, c’est qu’un pervers narcissique nourrit son ego au détriment de celui de sa victime.

Le reconnaître : il se caractérise par un besoin excessif d’être adulé, une forte tendance à la mégalomanie, à l’égocentrisme, et un faible degré d’empathie. Il ne se remet jamais en question, il se fait passer pour la victime, et il fait toujours passer ses désirs et ses besoins au dépend des autres.

Si dès le début de votre relation, vous êtes gênées par des prises de position ou des actions qui vous semblent incompatibles avec vos valeurs humaines, soyez très vigilantes. N’acceptez jamais que cet homme égoïste soit dans votre vie. Nous ne sommes bien qu’avec une personne qui nous inspire humainement.

L’affectif dépendant / Le Jaloux

Le dépendant affectif n’est pas méchant, mais il souffre d’un manque d’assurance, de confiance en lui. Il souffre d’une peur maladive de l’abandon, qui pèse lourdement sur ses relations.

Il est très possessif, on retrouve chez lui la notion d’exclusivité.

Il sera éternellement insatisfait.

les symptômes du dépendant affectif :

peur de l’abandon ; jalousie excessive ; insatisfaction chronique ; incapacité à prendre des décisions seul ; manque d’estime de soi ; anxiété et de dépression (surtout lors de rupture) ; comportements compulsifs …

Le radin

Il n’est souvent pas pauvre, voire il est aisé, mais il fera tout pour ne pas dépenser un sou.

Comment le reconnaître ?

Quand il vous invite au resto, il prend juste le vin à sa charge.

Il oublie souvent son porte monnaie.

Il réserve par la fourchette, ainsi il bénéficie de réductions.

Il n’aime le cinéma que le dimanche matin. Son porte monnaie regorge de cartes de fidélités.

Il organise ses vacances chez des potes, chez une grand-mère, ou chez des cousins.

Il pique du papier toilette au travail et se justifie en disant « oh c’est bon, ça ne gêne personne! »

Il n’achète pas des yaourts de marque.

Il vous invite chez Hippopotamus pour votre anniversaire (c’est du vécu) « ben quoi, le menu est à volonté! »

il ne fait aucune dépense surperflue pour lui et encore moins pour les autres.

Le tanguy

Il est encore chez ses parents à 35 ans, 45 ou 55 ans !

Facile à dépister ! C’est souvent la marque qu’il est dépendant financièrement, il a besoin d’un support familial et logistique. Mais pas seulement. Il peut être fraîchement sorti d’une rupture douloureuse, et a besoin de retrouver un foyer rassurant, qui le connaît et qui l’accepte comme il est.

Sa mère est très gentille, ET il justifie sa position à demeure comme il peut (mes parents sont malades).

Il vous attend peut-être comme un catalyseur du changement. Si cet homme a tout de l’homme parfait, donnez lui sa chance tout en initiant avec lui son évolution.

Le garçon violent, ou sociopathe, ou dépendant chimique

Il ne dévoile pas toutes ses cartes dès le premier rendez-vous. C’est bien pour ça que nous trouvons ce paragraphe essentiel. Il faut savoir le repérer.

voici des signes qui vous permettront à coup sûr de cerner le personnage violent :

  • il a des antécédents de violence (exit les personnes fraichement sorties de prison pour violence)
  • il casse des choses quand il est en colère (il peut frapper un mur quitte à se blesser) faites attention
  • les larmes pour justifier un comportement inadapté : ne vous laissez pas avoir, ce sont des larmes de crocodile, aussi sincère qu’il puisse paraître
  • il n’a pas de respect pour les femmes, vous l’entendrez parler, il considère les femmes comme des jouets

voici des signes qui vous permettront à coup sûr de cerner le personnage sociopathe amoureux :

Fort sens de la rhétorique, grande répartie. Il fait partie de ces personnes qui trouvent toujours la réplique la plus pertinente et aussi la plus gênante dans une conversation.

Il trouve les mots pour séduire une personne qu’il considère comme intéressante.

Il a une très grande estime de lui. Il sait se montrer extrêmement charismatique pour séduire sa proie.

Il n’est jamais coupable ni fautif.

Même s’ils se disent amoureux, ces individus ne s’excuseront jamais devant vous pour un propos blessant.

Même amoureux, il est dépourvu d’empathie. Vous souffrirez d’un manque d’affection et de reconnaissance si vous vous amourachez de lui.

Par ailleurs, ses brusques changements d’humeur et son impulsivité vous confirmeront sa personnalité toxique.

Il est superficiel et ne ressent rien ; de fait, toute expression d’émotion chez lui n’est que simulacre.

Dans une vie de couple, il ne prendra aucune responsabilité et laissera tout à vos charges et frais.

Le sociopathe amoureux peut vouloir s’engager dans une relation, mais ne le fera que pour servir des intérêts du genre sexuels, financiers…

Comment mettre un terme à cette relation ? Il faut prendre conscience de cette personnalité.

Le sociopathe trouvera le moyen de vous faire endosser le poids de toutes les responsabilités. Ne laissez plus aucune trace de vous et fuyez. Les personnes toxiques comme lui ne méritent aucune deuxième chance.

voici des signes qui vous permettront à coup sûr de cerner le personnage dépendant chimique :

l’odeur corporelle, l’haleine, l’odeur sur les vêtements… si vous avez le moindre doute, c’est qu’il y a un loup

il renifle souvent, il a des saignements de nez fréquents, il prend de la cocaïne

il a des traces d’aiguille sur les bras, il consomme de l’héroïne ou de la morphine

au sujet de l’alcool :

Si vous vous surprenez à penser que la personne en face de vous, boit beaucoup cela peut être une première information

Soyez également attentif à la vitesse de consommation d’alcool. Si la personne boit trois verres alors que vous en êtes toujours au premier, c’est un signe d’alerte.

Fiez-vous aussi à votre odorat. Une odeur d’alcool qui émane de votre collègue de bureau dès le matin et ce de manière répétée est également à prendre en considération.

L’aspect physique peut aussi vous apporter des indications supplémentaires. Une érythrose faciale (gonflement et rougeur du visage), parfois de la couperose témoignent d’une consommation d’alcool excessive.

Notre conseil : ne rentrez pas dans une relation amoureuse avec ces profils. Vous n’êtes pas thérapeutes, vous ne feriez qu’entrer dans une spirale sans fin.